Tableau : 35

Tectonique des plaques

Continents flottants

Les entrailles de la Terre

La croûte terrestre a une épaisseur d’environ 40 km et est constituée de roches cristallines. En dessous se trouve le manteau terrestre, d’une épaisseur de 2900 km, constitué de roches viscoplastiques. Vient ensuite la partie externe liquide du noyau terrestre, d’une épaisseur d’environ 2200 km, qui se compose principalement d’une masse fondue de nickel-fer à 2900° C. Au centre se trouve le noyau terrestre interne, vraisemblablement un alliage nickel-fer solide, d’un diamètre de 2500 km. La pression y est évaluée à quatre millions de bars et la température y est supérieure à 4000° C.

La croûte terrestre est constituée d’énormes plaques solides. Ces dernières « flottent » sur le manteau terrestre et sont en mouvement lent et constant, sous l’effet de la montée de la matière chaude du manteau en fusion.

Les plaques de la croûte terrestre se déplacent selon la tectonique des plaques. Là où les plaques se touchent, des tremblements de terre se produisent souvent (37).

La dorsale médio-atlantique suit à peu près la ligne médiane de l’océan Atlantique. Elle s’étend de l’océan Arctique au bassin polaire sud et, avec ses 45 000 km, elle est la plus longue chaîne de montagnes de la planète.

Un profond rift central traverse longitudinalement toute la chaîne sous-marine du nord au sud. Du magma en fusion remonte constamment à travers cette tranchée, car les plaques tectoniques divergent ici et déplacent des continents entiers. Il y a 250 millions d’années, l’Afrique et l’Amérique du Sud formaient encore une masse continentale cohérente ; aujourd’hui, elles sont séparées par l’océan Atlantique.

Les dorsales océaniques forment environ un tiers des fonds océaniques. Elles mesurent un à trois kilomètres de haut et environ 1500 km de large.

La faille de San Andreas (à droite) est l’une des rares limites de plaques sur terre. Elle s’étend sur 1100 km du Mexique au nord de San Francisco. Ici, la plaque du Pacifique dérive de 6 cm par an par rapport à la plaque nord-américaine. Lors du violent tremblement de terre de San Francisco en 1906 (37), les deux plaques se sont même déplacées de 6 mètres l’une vers l’autre.