Tableau : 15

Inlandsis et glaciers

La réserve d’eau potable de la Terre

Cryosat, la mission d’étude des glaces de l’ESA

Le satellite est placé en orbite autour de la Terre à 720 km d’altitude, sur une trajectoire qui survole les pôles. L’objectif de la mission est de mesurer la superficie et l’épaisseur exacte des inlandsis (nappes de glace recouvrant la terre ferme) au Groenland et en Antarctique. Il s’agit également pour la première fois depuis l’espace de déterminer l’épaisseur de la banquise. Les scientifiques espèrent ainsi réussir à mieux comprendre les effets du changement climatique sur la glace.

Cryosat est une mission d’observation de la Terre développée par l’ESA dans le cadre du programme “Living Planet”, qui a démarré le 8 avril 2010.

Les inlandsis

Les inlandsis de l’Antarctique et du Groenland sont des nappes de glace polaire d’une épaisseur de 3 km qui contiennent à peu près 99% de l’eau douce glaciaire de la planète. De nombreux glaciers transportent la glace jusqu’à la mer. Le réchauffement climatique mondial entraîne la fonte colossale des glaces de l’Antarctique, comme l’a montré la désintégration d’une grande partie de la barrière de glace de Larsen: au printemps 2002, 3250 kilomètres carrés de la grande plate-forme Larsen B se sont désintégrés après plus de 10 000 ans de stabilité.

L’inlandsis de l’Antarctique est plus grand que l’Europe et contient 30 millions de kilomètres cubes de glace, ce qui représente environ 90% du volume d’eau douce glaciaire de la planète. Si on faisait fondre toute cette glace, le niveau de la mer augmenterait d’environ 61 mètres.

L’inlandsis du Groenland contient 2,85 millions de kilomètres cubes de glace. S’il fondait entièrement, le niveau de la mer s’élèverait de 7 mètres.

Recul des glaciers au niveau mondial

Les glaciers jouent un rôle prépondérant dans la recherche sur le climat. Ils sont en phase de retrait partout dans le monde. Les glaciers des Alpes ont perdu presque le tiers de leur surface au cours des 150 dernières années.

Dans certaines régions, l’eau de fonte des glaciers est parfois la source principale d’eau potable, ce qui explique pourquoi la fonte totale des glaciers aurait de graves conséquences pour la population. Sont concernées en particulier les villes d’Asie situées dans la zone d’influence de l’Himalaya.

Retrait des glaciers de l’Himalaya

L’image satellite montre la formation de nombreux lacs glaciaires à l’extrémité des glaciers qui se retirent (Bhoutan).

Avec ses 21 km, le glacier d’Aletsch, dans les Alpes bernoises, est le plus grand glacier des Alpes.