Tableau : 05

Télédétection

« Éclaireurs dans l’espace » :

« Earth Explorers » : tel est le nom d’une série de missions d’observation de la Terre axées sur la collecte de données pour la science et la recherche dans le cadre du programme « Planète vivante » de l’Agence spatiale européenne (ESA). Les missions visent à comprendre le système terrestre et l’influence des activités humaines sur les processus naturels de la Terre.

Le programme GOCE mesure les variations régionales du champ de gravité de la Terre avec une précision sans précédent. L’un des principaux objectifs est de déterminer une zone de référence pour l’observation des courants océaniques, cruciaux pour le climat en raison de leur importante contribution au transport de chaleur à l’échelle planétaire. Début : 17 mars 2009

SMOS mesure l’humidité du sol des zones continentales et la salinité des océans, des paramètres importants pour l’amélioration des modèles climatiques mondiaux qui n’avaient  encore jamais été mesurés par satellite. Début : 2 novembre 2009

CryoSat mesure la hauteur exacte de la surface des masses de glace terrestre au Groenland et en Antarctique, ainsi que l’épaisseur des glaces de mer flottantes. Début : 8 avril 2010

ADM-Aeolus étudie la dynamique de l’atmosphère terrestre : la distribution de l’humidité, les courants et les régimes des vents sont mesurés. Début : avril 2013

Envisat, un satellite environnemental de l’ESA, est en service depuis le 1er mars 2002. Mesurant 26 x 10 x 5 mètres et pesant 8 tonnes, c’est l’objet le plus lourd jamais lancé dans l’espace par une fusée Ariane.

Envisat tourne autour de la Terre sur une orbite polaire à une altitude de 800 km. À bord se trouvent dix instruments sophistiqués permettant de mesurer la composition chimique de l’atmosphère et la température des océans, mais aussi de déterminer la hauteur et la direction des vagues, la vitesse du vent et la croissance des plantes.