Tableau : 02

Terra Blue

La Terre dans le bouleversement global

Avant-propos

Nous pensons toutes et tous suffisamment bien connaître notre planète. Cependant, observée depuis l’espace par des satellites, nous gagnons des perspectives et des connaissances totalement nouvelles qui nous montrent à quel point nous comprenons peu les importantes interactions mondiales qui contrôlent le climat et la vie sur Terre. Le débat sur le changement climatique, notamment, nous montre l’importance d’explorer ces liens. Les organisations spatiales telles que l’ESA exploitent donc des satellites d’observation de la Terre qui fournissent de précieuses données scientifiques. En parallèle, la vue de l’espace nous permet également de créer des applications pour faciliter la vie quotidienne, par exemple des prévisions météorologiques ou la surveillance de l’environnement.

Une approche plus responsable de notre environnement, de nos ressources et de la planification de l’avenir sur une Terre de plus en plus peuplée commence très souvent ailleurs : avec la fascination. La reconnaissance du caractère unique et de la vulnérabilité de notre planète, qui se remarquent immédiatement depuis l’espace, est également une forte motivation pour préserver notre planète natale, ce paradis du système solaire (après tout, elle est et reste le seul endroit où nous pouvons vivre).

Éveiller la fascination : tel est le thème central de cette merveilleuse exposition. Les photos grand format de l’espace dépeignent la beauté de notre planète, offrent de nouvelles perspectives et vues d’ensemble et suscitent l’émerveillement. Il devient évident que les importantes interactions ne peuvent être reconnues qu’à l’échelle mondiale et « à distance ». La télédétection satellitaire de la Terre joue un rôle essentiel à cet égard, tout comme la coopération internationale et la collaboration scientifique au-delà des frontières nationales.

On dit souvent que l’ère spatiale nous a ramenés sur Terre. L’exposition « Terra Blue » en est la meilleure illustration.

Prof. Volker Liebig
Directeur des programmes d’observation de la Terre de l’ESA